Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 14:37
4299450932_30767b32de.jpg

Oui, bien sûr, pendant que je vous racontais la Polynésie, la vie continue et j'ai eu l'occasion de voir quelques films qui passent encore et dont j'ai envie de vous parler.
Le dernier "OCEANS" est justement une plongée au coeur des "océans". C'est un documentaire de Jacques Perrin (qui nous a habitués à de beaux films pris sur le vif  notamment  "le Peuple migrateur") et de Jacques Cluzaud
Océans nous fait rencontrer les beautés secrètes d'une faune encore sauvage.
Cela n'a pas été sans mal. Deux ans de préparation, quatre ans de tournage, 75 expéditions menées de l'Arctique à l'Antarctique et des centaines d'heures de plongée pour accéder à ce paradis marin.
"C'est quoi l'océan "? demande Lancelot le fils de Jacques Perrin, au début du film. La réponse se trouve dans un magnifique voyage dans le secret des cinq océans du globe, nous voguons de la Californie à la Polynésie, des îles Galapagos à l'Indonésie.
Nous découvrons tour à tour la splendeur d'un ballet de méduses ou la colonne d'argent d'un banc de poissons qui tourne indéfiniment.... des poissons qu'on croit sortir de la préhistoire, des baleines etc on ne s'en lasse pas....
Tout n'est pas paisible dans ce film même si on nous prévient qu'aucun animal n'a souffert pour les causes du film, on n'est pas dupe et on comprend très bien que les images dures sont extirpées de documentaires étant déjà vus et revus....


Invictus

 Invictus


Un autre film qui m'a interpellée.
Le film de Clint Eastwood qui retrace l'aventure de Mandela (magnifiquement interprété par Morgan Freeman) avant et pendant le Mondial 95 de rugby.
On comprend vite dès les premières images. Des petits blancs jouent au rugby sur une belle pelouse bien verte et de l'autre côté de la route,  sur un terrain vague jouent des petits noirs. L'Apartheid sévit dans cette Afrique du Sud des années 90. Et même dans le sport. Tout le film nous amène à comprendre le but visé par  Nelson Mandela : que son pays s'unisse autour d'une équipe et d'un sport "une équipe, une nation" ne cesse t-il de dire.
INVICTUS parle beaucoup de rugby bien sûr, mais c'est aussi une reconnaissance du leader sud-africain Mandela qui invoque la liberté et le pardon. emprisonné durant 27 ans; Il refuse d'imiter la haine des blancs pendant l'Apartheid et parie sur le sport pour unir les blancs et les noirs autour de l'équipe nationale de rugby : les Springboks, et ce malgré les résistances de toutes parts. Pari fou, car le rugby sud-africain est au plus bas avant cette Coupe du monde sur son sol d'autant plus qu'il est  affaibli par le boycott des autres pays.
Et c'est un remarquable exploit que vont réussir François Pienaar et ses équipiers en remportant la coupe.
Les scènes de rugby m'ont paru brutales pour une néophyte comme moi (on est aux premières loges) mais le symbole c'est cette réussite envers et contre tout et le message qui s'en dégage, au son de l'hymne national sud-africain. L'Afrique ne triomphe pas seulement des néo-zélandais mais  c'est aussi  une belle  leçon de tolérance.  
J'ai aussi vu dans un tout autre registre " une petite zone de turbulence" avec Miou Miou et Michel Blanc cela détend, et le message final de ce film c'est que la famille parfaite n'existe pas et ma foi cela fait du bien de le savoir quoiqu'on le savait déjà...
A présent, ménage, lavage repassage, car la petite tornade est partie et je vous souhaite une excellente soirée.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jasonlouisxi 13/02/2010 04:03


j'ai eu l'occasion de fréquenter de très près Jacques Perrin lorsque j'habitais le 17ème arrondissement de Paris. Un personnage sympathique et très simple.
Ton commentaire sur les "poteries" m'a donné l'idée de faire un article sur mes vacances de 1979 : Basilique de Saint-Denis - Cap Guition (en Grèce) un voyage inoubliable en voiture à un coût très
raisonnable (8 700 F tout compris à 2) )qui nous a permis de voir des choses qu'aucune agence touristique n'aurait pu nous proposer.
bonne soirée    JL
P.S : j'ai pensé à toi lorsque j'ai connu l'incident survenu en Polynésie    JL


jethro 11/02/2010 18:22


bonsoir ..oh non hier je n'ai rien vu , j'étais cloué au lit et très mal fichue ..aujourd'hui, je me retrouve ..mais j'ai passé la journée chez les toubibs
..



Didier d 11/02/2010 15:13





Korielle 11/02/2010 01:34


Je n'ai pas vu Invictus cela ne saurait tarder...merci Anilou pour l'info et bon courage pour les travaux ménagers...gros bisous


lavandine60 10/02/2010 23:44


Bonsoir Anilou, pour la barre pour l'instant, je suis un peu perplexe, vu qu'elle revient toujours, je vais réfléchir; Concernant les films dont tu parles, j'ai vu OCEANS j'ai trouvé cela
magnifique au niveau des images et des effets spéciaux , et cela a dû être un tournage très difficile, par contre j'ai trouvé que les commentaires étaient un peu plats et insuffisants, il y a
beaucoup de poissons que l'on ne connait pas et dont on ne connit toujours pas le nom en sortant, et les océans on les passe sans trop savoir où l'on est parfois...dommage ! J'ai vu aussi INVICTUS,
c'est vrai que j'ai trouvé qu'il y avait un peu trop de rugby, mais très beau film tout de même, belle leçon de tolérance et de pardon, et de motivation des hommes. Bonne soirée.


Présentation

  • : Le blog d'anilou
  • Le blog d'anilou
  • : Tout et rien.La vie avec ses joies et ses peines, le respect de la nature et d'autrui les voyages aussi.
  • Contact

Profil

  • ANILOU
  • Têtue comme une alsacienne, j'aime la nature sous toutes ses formes et essaie de la respecter au maximum ainsi que les animaux,ma devise "la liberté de l'un s'arrête là où commence celle de l'autre" et je déteste l'hypocrisie
  • Têtue comme une alsacienne, j'aime la nature sous toutes ses formes et essaie de la respecter au maximum ainsi que les animaux,ma devise "la liberté de l'un s'arrête là où commence celle de l'autre" et je déteste l'hypocrisie

Recherche