Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 14:29

Coucou. Vite, un petit moment pour vous raconter ma sortie d’hier  après-midi. En fait, il n’y a plus beaucoup de sorties. Ma belle fille a retrouvé du travail et je garde donc ses loupiots le mercredi. Avant, c’était un mercredi sur deux mais à présent, ses horaires ont changé et c’est tous les mercredi. Pour moi, cela signifie fin des rencontres copines avec un bon film à la clé, fin des franches rigolades car entre femmes on est souvent complices et solidaires et j’avoue que ça me manque Mais il faut aussi s’entraider alors....Donc, je me suis rabattu sur le mardi et j’ai entrainé ma moitié pour voir un joli film « et si on vivait tous ensemble ? » de Stéphane Robelin avec Jane Fonda, Géraldine Chaplin, Guy Bedos  Claude Rich et Pierre Richard.

Cinq vieux potes décident de cohabiter ensemble pour faire face à la vieillesse et ses désagréments, et aussi, il faut bien le dire pour échapper à la maison de retraite.

Cette expérience va être observée attentivement par un jeune étudiant allemand (Daniel Brûhl)  qui les rejoint pour en faire son sujet de thèse en anthropologie.

Expérience certainement, car ces vieux soixante-huitards vont répéter le scénario de leurs vingt ans et les rêves qui vont avec. Mais cette fois, ils pratiquent l’humour libre, la tolérance et la solidarité avec en toile de fond une grosse amitié.

Ensemble, ils sont prêts à affronter la maladie, à accepter la mort, à résister aux sollicitations des enfants bref, ils veulent vivre pleinement le temps qui leur reste.

Comédie agréable sans pathos malgré des sujets sensibles et surtout très réaliste. Ce qui m’a plu dans ce film aussi, c’est  que pour une fois les acteurs (très attachants par ailleurs) ne sont pas embellis artificiellement. Le gros bedon de Claude Rich ou les tâches sur les mains de G. Chaplin , la beauté naturelle de Guy Bedos ou le côté grand enfant perdu de Pierre Richard nous les rendent plus proches et  plus crédibles bref, on oublie que c’est un film.

C’est un film qui touche du doigt une question essentielle « que ferons nous, que deviendrons nous quand on sera « vraiment » vieux ? Tant qu’on est en couple pas de problèmes, on se soutient mutuellement mais si on se retrouve tout seul ? La question peut se poser. L’idéal étant de rester chez soi mais LA SOLITUDE ? Oublions vite les enfants, qui eux ont leurs propres soucis et surtout une vie de plus en plus dure. Les amis ? Souvent ils habitent loin. Alors cette idée de vivre en communauté n’est pas si farfelue finalement.

On y parle de sexualité aussi. L’incorrigible Claude Rich continue à draguer alertement malgré ses problèmes cardiaques. Sujet tabou mais pourquoi renoncer à la sexualité en vieillissant ? Après tout, c’est aux jambes où au dos qu’on a mal....

Bref, j’ai apprécié ce film car il touche du doigt un fait de société. La cohabitation peut être une alternative à la grande solitude et la précarité grandissante de certains. Cela peut être une solution pour garder sa maison ou éviter une maison de retraite trop côuteuse. Par contre, je pense qu’il faut certainement avoir des qualités d’écoute, d’ouverture, d’altruisme pour réussir ce genre d’expérience. Mais chacun y trouve de l’amitié et de la solidarité. A plusieurs, le ménage est plus facile, les repas plus gais les soirées moins longues à condition de savoir répartir les tâches et d’être souple de caractère.En tout cas, cette formule me semble pleine de promesses tant qu’on échappe à la dépendance car on ne peut trop demander aux autres. Mais au moins on aura  gagné quelques années avant de s’engager dans une maison de retraite.Des villes s’engagent ici ou là, un site internet existe car il y a tout de même 13 millions de plus de 60 ans dont un quart qui vit seul. A Vaux en Velin des séniors ont lancé un projet « Bien vieillir ensemble » avec habitation de plein pied mais surtout avec un appartement indépendant  pour y accueillir une aide médicale. Contrairement à l’Allemagne la Suisse ou la Belgique,la France n’en est qu’aux balbutiements mais si c’était un modèle à approfondir et à suivre ? Qu’en pensez vous ? Je suis curieuse d’avoir votre avis.(Pas le tien Soakette bien sûr quoique...) En attendant, je vous souhaite une bonne soirée.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bluesy 01/02/2012 00:00


je reviens ... j'ai l'habitude de prévoir... mais à cet avenir-là, je ne veux pas trop y penser. On verra bien ! ma mère est en maison de retraite depuis 5 ans, elle a 95 ans 1/2, on ne pouvait
pas faire autrement. Mais comme c'est triste de voir ce qu'elle est maintenant. J'aime bien les copines, j'aime beaucoup sortir, mais j'aime beaucoup être à la maison, je peux rester plusieurs
jours sans sortir. mais bon, nous sommes quand même deux ... Pour l'instant, je veux profiter du temps présent, de la famille, aller au cinéma, aux concerts de rock, voyager... j'espère que cela
durera encore quelques années... 

bibicouette 31/01/2012 16:31


Coucou Anilou ! j'avais vu qq extraits de ce film et une interview de Jane Fonda ; le sujet peut être intéressant mais est ce vraiment réaliste ? ça peut être bien tant qu'on a la santé, mais en
vieillissant je ne suis pas certaine que la solution soit viable... Quand une personne devient dépendante des autres, les données changent et ça peut engendrer des conflits. C'est un vaste débat,
mais c'est une bonne idée d'avoir réalisé un film sur ce sujet et permis à des acteurs plus très jeunes et très en vogue de montrer qu'à leur âge ils sont encore en forme et capables de jouer la
comédie.


(ps : j'ai acheté très récemment un livre que je n'ai pas encore lu mais qui traite du meme sujet "Et puis, Paulette..." de Barbara Constantine. J'en ai entendu une très bonne critique ce matin
même ! J'avoue que j'ai aimé la couverture et que le titre m'a interpellée ; ma grand mère, décédée il y a presque un an, s'appelait Paulette...).


A bientôt Anilou, gros bisous.

Patrick - l'autunois 29/01/2012 16:59


Effectivement j'ai vu des extraits et ça à l'air pas mal. Passes une bonne fin de journée. @+ Amicalement. Patrick.

Primavera 29/01/2012 11:51





Bonjour Anilou,


J'ai entendu parler de ce film... une belle idée quand on entend comment sont parfois traitées les personnes âgées dans les maisons de retraites...  J'espère quand le grand âge sera arrivé
que j'aurai la possibilité de rester chez moi... mais au fait aujourd'hui c'est à quel âge la grande vieillesse ? J'ai entendu à la radio que des savants s'ingénient à modifier l'Homme qui
pourrait vivre quelques centaines d'années, voire 1 000 ans ! Folie que celà !


Très belle fin de journée.


Bisous


Prima

orpha08 29/01/2012 10:34


pas encore concernée vu mon âge, par contre ma mère qui vient d'avoir 72 ans se posent bien des questions. Mon père étant décédé depuis plusieurs années, elle entre dans le cadre du film dont tu
nous parles. Et puis il y a aussi ma grand-mère qui a 97 ans et qui ne veut pas quitter sa maison. Des aides ménagères viennent trois fois par jour, mais la solitude s'est installée peu à peu,
pour les multiples raisons que tu as données.


Pour ce qui est de la vie en communauté ... ouh la ! faut une grande ouverture d'esprit, de tolérance etc. Je peux te dire que pour ma mère, ça tournerait au fiasco ! Cette année ma soeur a
accepté de l'héberger pour l'hiver, pour lui éviter les longues soirées de solitude et éviter qu'elle ne soit bloquée en cas de neige (elle habite un hameau de 4 maisons, dont celle de ma
grand-mère). Mais elle n'arrive pas à couper avec ses habitudes : c'est à midi qu'on mange, et ça ne sert à rien de perdre du temps à table, à 12h20 la vaisselle est faite, tout est rangé ! 


Il y a quelques années plusieurs personnes avaient suggéré à ma mère de prendre la grand-mère dans sa maison (c'est une grande maison avec 4 grandes chambres à l'étage) pour éviter qu'elles ne
soient seules, chacune d'un côté de la route. Ah pas question ! L'une est bien s'il fait au moins 25° , ma mère est mal si le thermomètre atteint les 20° (pas de chauffage dans sa chambre, il lui
arrive d'avoir des dessins de gel sur les vitres parce qu'elle ne veut pas fermer les volets).


ON a fait l'essai de partir une semaine en vacances ensemble en 2006 (ma mère, ma soeur et nos enfants). Plus jamais ! Elle ne comprend pas qu'on n'aille pas coucher aussitot le film du soir, et
bien sur ne comprend pas qu'on soit encore au lit à 8h la matin. On était en vacances !! Donc pour la cohabitation ... même pas la peine !


Après il y a le problème de la participation aux tâches ménagères, c'est l'expérience des étudiants qui parle. Ce sont souvent les mêmes qui se dévouent pour les corvées (nettoyages des
sanitaires, poubelles à sortir). Quand c'est pour un an, on supporte, mais quand ça dure des années ....


L'idéal ce serait les grands locaux avec studios individuels et pièces communes pour les repas et les loisirs. Mais comme tu le soulignes, c'est le cout qui freine et en France on n'est pas du
tout point. Faudrait pourtant s'y mettre ...


Bon dimanche Anilou.

Présentation

  • : Le blog d'anilou
  • Le blog d'anilou
  • : Tout et rien.La vie avec ses joies et ses peines, le respect de la nature et d'autrui les voyages aussi.
  • Contact

Profil

  • ANILOU
  • Têtue comme une alsacienne, j'aime la nature sous toutes ses formes et essaie de la respecter au maximum ainsi que les animaux,ma devise "la liberté de l'un s'arrête là où commence celle de l'autre" et je déteste l'hypocrisie
  • Têtue comme une alsacienne, j'aime la nature sous toutes ses formes et essaie de la respecter au maximum ainsi que les animaux,ma devise "la liberté de l'un s'arrête là où commence celle de l'autre" et je déteste l'hypocrisie

Recherche