Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 09:54

5480385161_97d55722eb.jpg

 

 

3227639781_21020906ba.jpg

J'espère que votre week-end se déroule bien. A part le temps qui ici, est bien gris et maussade.

Revenons donc à ces actes,témoins de la vie de nos ancêtres. Pour les rédiger, rien n'était négligé : la maison avec toutes ses pièces puis les étages, du grenier à la cave, la cour et le jardin sans oublier les dépendances, les granges, écuries, étables, bergeries, porcheries et poulaillers à la campagne.

Précieux, ces actes nous plongent dans l'univers de nos ancêtres.Ils révèlent leur fortune leur mentalité, les coutumes,  leur quotidien et leur place dans la société.

Si vous avez la chance de posséder un de ces inventaires, vous comprendrez vite si votre ancêtre était riche ou pauvre, dominé ou dominant, selon qu'il s'agissait d'un riche châtelain ou d'un pauvre journalier.

Du premier restera un catalogue de luxe où seront répertoriés carafes et vases en cristal,meubles en marqueterie, bergères Louis XV, des superbes encyclopédies et des centaines de bonnes bouteilles de vin ou de mousseux.

Le deuxième ne témoignera que d'un poignant constat de pauvreté pour ne pas dire de misère.

Souvent, les lits ne sont que des simples caisses bourrés de paille. De ces inventaires, on ne retient la plupart du temps qu'une grande indigence.Si par exemple dans la liste "biens et effets"  ne figurait qu'une chemise, c'est que la deuxième était sur le mort qui avait été inhumé avec....

De nombreux adjectifs qualificatifs  renforcent cette description  des pauvres objets du quotidien :

mauvaise poêle à griller, marmite fêlée, marchepied défoncé, table vermoulue, méchant banc.

Ce qui m'a frappée c'est que nos ancêtres étaient extrêmement pauves Pour preuve, ces quelques lignes tirées d'un rapport du XVIIIe siècle émis par un médecin qui disait : "près des mares stagnantes et de fumiers dégoulinants, les uns couchent dans des huttes, sans linge, sur de la paille, les autres dans une salle commune, avec les animaux....."

Alors, quand je compare cettevie là à notre société de consommation et sachant que je ne descend pas d'un châtelain, je me dis quel chemin parcouru ! Quelle chance! Vous ne trouvez pas ?

Du coup, je vous souhaite une excellente soirée. 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

primavera 03/03/2011 12:07






Bonjour Anilou,


Très bon ton article, documentaire qui devrait nous faire réfléchir, nous qui demandons toujours plus... il m'arrive de dire aux plus jeunes : comment feriez-vous sans la fée électricité,
sauriez-vous laver le linge comme autrefois ! Cette évolution était nécessaire, mais nous sommes trop souvent d'éternels insatisfaits.


Très belle journée à toi.


Bisous


Prima



le p'tit Prince 03/03/2011 10:39



Bonjour Anilou,


bien sûr nous avons une vie bien plus agréable que nos aïeux de même condition, mais chez nous, en occident, car il ne faut pas aller très loin pour encore voir la misère. Les richesses ainsi que
le pouvoir sont monoloplisées par quelques individus sans scrupules, immoraux, méprisants de la classe laborieuse sans laquelle ils ne seraient rien que de pauvres miséreux perdus qui se
boufferaient entre eux pour un quignon de pain... was maïnch du fou damm folg ? bises du sud ouest, le bonheur est dans le sud ouest... hi hi hi



Coucou c'est l'ami "Gégouska" 03/03/2011 08:39







lavandine60 03/03/2011 01:46



POur l'histoire que tu as mise dans ton com, sur les arbres dans ta commune, comme tu le dis on croit rêver "mauvaise communication" !!! Concernant ton article sur l'indigence de nos ancêtres,
c'est vrai que l'homme moderne ne se rend pas compte de la chance qu'il a par rapport à cette époque. leur vie était très dure.


Bon mercredi.


Comment se porte ton nichoir as-tu une couvée en ce moment ?



Marylou 02/03/2011 19:05



ça donne à réfléchir...Jolie madame...tu sais il arrive souvent lorsqu'on écrit en regardant sur le clavier sans contrôler ce qui se passe dans la fenêtre qu'un ou plusieurs mots aillent là
où il ne faut pas...ça m'est aussi déjà arrivé...bisou



Présentation

  • : Le blog d'anilou
  • Le blog d'anilou
  • : Tout et rien.La vie avec ses joies et ses peines, le respect de la nature et d'autrui les voyages aussi.
  • Contact

Profil

  • ANILOU
  • Têtue comme une alsacienne, j'aime la nature sous toutes ses formes et essaie de la respecter au maximum ainsi que les animaux,ma devise "la liberté de l'un s'arrête là où commence celle de l'autre" et je déteste l'hypocrisie
  • Têtue comme une alsacienne, j'aime la nature sous toutes ses formes et essaie de la respecter au maximum ainsi que les animaux,ma devise "la liberté de l'un s'arrête là où commence celle de l'autre" et je déteste l'hypocrisie

Recherche