Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 10:13

2296674140_33a1874a85.jpg

 

Et oui, cela fait longtemps que je n'ai pas écrit d'article et pour cause....

Après avoir "dépapiété" la moitié des combles, on est enfin passé à des activités plus agréables, en appliquant de la peinture matière. Nous, on voulait un effet sablé car la salle de bain est style marin avec du bois. Et effectivement le rendu est comme du sable fin dans une belle teinte douce beige rosée et surtout d'une application des plus faciles et rapides avec un spalter qui permet de jouer sur le relief. Intense moment de satisfaction   qui n'a pas duré bien longtemps....Le lendemain, petits travaux de finition.... Repasser de la lasure sur les poutres pour couvrir les petits débordements inévitables même avec du papier de protection, il faut dire que l'échafaudage était à une hauteur de 3 m.

Comme c'est en pente, par endroits c'était facile on se tient droit, d'autres endroits il fallait se courber, se contorsionner bref, fatiguant. Mais j'aime bien faire ça sauf que je n'ai plus 20 ans, je ne sais pas du tout ce que j'ai fabriqué mais j'ai failli valser de là haut bref, je me suis retenue je ne sais pas à quoi, il était moins une ouf ! je ne sais par quel miracle je suis restée là haut mais pas le seau de lasure....Lui, il a fait un triple saut perilleux  pour aterrir sur les galets blancs de la salle de bain...Imaginez une mare de lasure bien foncée, c'était le moment où jamais d'utiliser le stock de serpillères hérité d'une vieille cousine....mais ça ne suffisait pas, cela avait éclaboussé partout et des galets c'est fort joli mais ce n'est pas lisse. Un simple carrelage aurait donné moins de souci. Bref, après moult essai, j'ai enfin trouvé la parade, le balai à vapeur avec une petite brosse et j'ai fait galet par galet, il y en a 2023.... Et en frottant avec application, toute  imprégnée de lasure (je voyais du marron partout) je pensais au sort  du petit savoyard en me disant que ma galère n'a duré que deux jours.... Je vous avais dit récemment que je vous raconterai son histoire...

Petit pour pouvoir s'engouffrer dans les cheminées, âge de 7 à 10 ans, il était loué par ses parents à un entrepreneur de ramonage. Chose courante dans les vallées comme celle de la Maurienne ou de Vilars, tous les ans débarquaient  à la capitale,environ trois mille enfants qui étaient arrivés là à pied. En sabots, ils parcouraient 50 km journellement, dormant dans des hangars recouverts de leurs sacs de suie vide et noirs de crasse. Certains d'entre eux avaient une marmotte qui grâce à des tours savants leur permettait de récolter quelques sous afin de se nourrir.

L'enfant arrivé à Paris offrait ses services.Il montait sur le toit enlever la suie et y descendait jusqu'en bas.Cette précieuse suie allait  être revendue par son maître. Lui, continuait brâvement , quatre à cinq cheminées par jour, six jours par semaine. Seul jour de repos le dimanche pour se débarbouiller à l'eau de la fontaine parfois glaciale.

Pauvre petit savoyard, présenté par les bourgeois comme un petit diable noir et ignorant sa vie des plus cruelles.. Exploité, il était sujet aux accidents, aux chutes souvent mortelles ou en proie aux  maladies de la peau ou des poumons.

Enfin, on s'apitoiera sur son sort peu enviable et dès 1777, un abbé créera une oeuvre qui le protègera puis les lois sociales viendront  à son secours en réglementant le travail des enfants. 

Il faut donc toujours relativiser, je n'ai broyé du noir pardon "du brun" que durant deux jours...et le moral est à nouveau au beau fixe. Je tâcherai de vous rendre visite  et peut-être préparer les valises pour changer d'air mais il ne fait pas beau dans le sud alors..... En attendant une bonne journée à vous.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

antilles 27/04/2011 00:13



merci pour le partage, passe un bon mercredi, kiss



primavera 26/04/2011 09:33






Bonjour Anilou,


C'est ma terrasse de jardin que je brosse actuellement pierre pa pierre, j'espérais que les enfants seraient venus pendant les vacances et plusieurs bras sont plus efficaces... Bon ça prendra un
peu plus de temps ! _ Elle était triste la vie de ces petits savoyards, heureusement que des lois ont mis fin à cette exploitation, mais il y a encore tant et tant d'enfants exploités de par le
monde !


Très belle journée à toi.


Bisous


Prima


 



geo 26/04/2011 09:03



Bonjour Anilou  , j espére que tu as passé un tres bon week end ! merci pour ton gentil commentaire .Le beau temps est encore avec  nous, mais toujours pas de pluie
!ça deviens inquietant car la sécheresse s est intallée .je te souhaite une tres agréable journée ainsi qu un bon début de semaine  gros bisous et a bientot
Michel                                                             



Françoise 26/04/2011 07:37



Têtue comme une alsacienne ? C'est têtue comme une savoyarde ; voilà ce qu'on disait chez moi à cause de ma grand-mère. A bientôt. Bises.



Françoise 26/04/2011 07:29



De la compassion pour Anilou et la chute du pot de lasure.


Quand j'ai peint la chambre de mon petit fils (ciel bleu étoilé), j'ai fait une cabriole avec le matériel et heureusement que les murs n'étaient pas encore peints. J'ai dû nettoyer murs et sols ;
pas des galets mais un carrelage crème ; et le bleu dans les joints : pff !!!


J'espère que les journées de vacances ont été ensoleillées.


Grands-parents savoyards pour toi ? Moi une grand-mère mauriennaise (née en 1901) à Saint Michel. Le reste des aïeux vient d'ailleurs : Dauphiné (à côté) et Andalousie.


A bientôt.



Présentation

  • : Le blog d'anilou
  • Le blog d'anilou
  • : Tout et rien.La vie avec ses joies et ses peines, le respect de la nature et d'autrui les voyages aussi.
  • Contact

Profil

  • ANILOU
  • Têtue comme une alsacienne, j'aime la nature sous toutes ses formes et essaie de la respecter au maximum ainsi que les animaux,ma devise "la liberté de l'un s'arrête là où commence celle de l'autre" et je déteste l'hypocrisie
  • Têtue comme une alsacienne, j'aime la nature sous toutes ses formes et essaie de la respecter au maximum ainsi que les animaux,ma devise "la liberté de l'un s'arrête là où commence celle de l'autre" et je déteste l'hypocrisie

Recherche