Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 16:51

Hier, pas d'article car j'ai accompagné ma petite tornade en sortie "château". Mon époux aussi d'ailleurs. Nous avions chacun un groupe de 4-5 petits de 3 ans et demi. Moi, j'avais des petites filles bien sages mais ma moitié avait des petits mecs dont un qu'on dit pudiquement "dur". Entre les ballades en car, la longue promenade, le périple dans les allées du château et sa visite commentée ainsi que le pique nique dans l'herbe et la course pour attraper les farceurs cela fût plutôt  mouvementé mais très agréable. Et à 10  heures j'étais au lit heureuse mais fourbue.....

Donc, voilà avec du retard les Nandous......La-citee-des-oiseaux-087.JPG

 

Citee-des-oiseaux-141.JPG

 

Autruches, émeus casoars, nandous, leurs liens de parentés sautent aux yeux quand on regarde ces oiseaux massifs (les plus lourds de la période contemporaine) inaptes au vol mais dotés de solides jambes pour se deplacer au niveau du sol à près de 70km/h dans leurs continents respectifs.

Au parc des Oiseaux, on peut découvrir les deux espèces actuelles de nandous : le Nandou d’Amérique qui se partage en liberté l’Est et le Centre et,  celui de Darwin qui habite la pointe du continent sud-américain.

Des restes fossiles laissent supposer qu’ils font partie des plus anciens oiseaux de la région néotropicale, apparaissant vraisemblablement à l’aube du Tertiaire, il y a 40 à 60 millions d’années. Autruches et nandous ont certainement un ancêtre commun qui a évolué en deux branches lors de la séparation de l’Afrique et de l’Amérique du Sud suite à la dérive des continents. Les nandous ont laissé aux autruches africaines les déserts, les steppes et les savanes en s’appropriant les pampas sud-américaines et d’autres milieux herbeux  depuis le niveau de la mer jusqu’à 3500 m d’altitude dans les Andes.

Citee-des-oiseaux-158.JPG

 

 

La-citee-des-oiseaux-089.JPG

 

Citee-des-oiseaux-135.JPG

 

 

Demain, nous verrons les rapaces qui m'ont j'avoue impressionnée. En attendant, je vous souhaite une agréable soirée.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bluesy 29/05/2010 17:12



il va falloir que je remonte dans tes articles pour voir où tu es allée.... il y a aussi des nandous au parc animalier de Souppes, ils claquent du bec de sonore façon !



carioca 29/05/2010 16:02



Tes articles sont toujours super intéressants à lire et tes photos sont un délice.


En plus, je m'instruis à mon âge.


Bises et bon week end



xtimerenoel 29/05/2010 08:27



bonjour Anilou !!!


eh bien dis moi, j'ai l'impression qu'elle t'a vraiment mise sur les rotules ta petite tornade !  Bon week end, gros
bisous.



Patrick - L'AUTUNOIS 29/05/2010 08:00



Bientôt 1 mois que mon père est hospitalisé et malheureusement sa santé se dégrade chaque jour. C'est dur de voir un être cher souffrir et de ne pas pouvoir l'aider. Pas très le moral de passer
sur les blogs, c'est pour ça que je me fais rare. Merci de ta fidélité, ça me touche et vous êtes pas si nombreux que ça ! Passes un bon week-end, portes toi bien et @+ Amicalement. Patrick.



le p'tit Prince 28/05/2010 18:22



un p'tit bonjour en passant, je reviens, doucettement, la vie continue, j'espère que ma fille aura compris que la cigarette est poison. Je ne vais pas l'accabler avec ça, mais dans quelque temps
faudra quand même en parler. Sinon, pour moi, toujours pareil, je me nourri aux smarties. Bon week-end, bisous.



Présentation

  • : Le blog d'anilou
  • Le blog d'anilou
  • : Tout et rien.La vie avec ses joies et ses peines, le respect de la nature et d'autrui les voyages aussi.
  • Contact

Profil

  • ANILOU
  • Têtue comme une alsacienne, j'aime la nature sous toutes ses formes et essaie de la respecter au maximum ainsi que les animaux,ma devise "la liberté de l'un s'arrête là où commence celle de l'autre" et je déteste l'hypocrisie
  • Têtue comme une alsacienne, j'aime la nature sous toutes ses formes et essaie de la respecter au maximum ainsi que les animaux,ma devise "la liberté de l'un s'arrête là où commence celle de l'autre" et je déteste l'hypocrisie

Recherche