Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 12:35

Nous voici arrivés à MOOREA. Ancien volcan qui a surgi de l’océan il y a environ 1,9 millions d’années. Un bras de mer de 17 km sépare cette ile de Tahiti. Elle compte huit montagnes dont le Mont Rotui (900m) dont je vous parlerai ultérieurement car il sépare deux magnifiques baies situées sur la côte nord. Il y a une cocoteraie plantée à la fin du XIXe siècle et qui est visible de part et d’autre de la route qui ceinture l’ile sur plus de 60 km.

Aujourd’hui elle compte environ 16 000 habitants. Son économie est essentiellement orientée vers le tourisme avec plus de 60 unités hôtelières, toutes construites en bord de lagon, la majorité sont situées sur la côte nord, car plus ensoleillée et aussi davantage protégée de la houle.

Nous étions logés en hôtel et avions opté pour un bungalow sur pilotis (seul supplément qu’on s’est accordé) et ma foi on ne l’a pas regretté. Acceuil chaleureux avec colliers de fleurs et punch. Chambre superbe avec la fameuse table sur sol en verre d’où l’on pouvait observer les poissons passant par là..J’en connais un, qui comme un gamin a joué un certain temps à passer et repasser par là dessous...  Pour que j’admire ses ébats au dessus de la table, dès fois que je le prenne pour un requin et que j’ai peur... Dès le matin, plongeon de la terrasse dans une eau chaude parmi les poissons multicolores. Seul regret pas d’appareil photo ou caméra étanche. Il y avait bien sûr une piscine pour ceux qui ne voulaient pas se baigner dans le lagon.

Nous avions une vue imprenable sur le lagon et les montagnes. Autre surprise, devant notre faré on trouvait des bancs de coraux. Les animaux ou « polypes » qui forment le corail sont très petits. Nombreux et soudés entre eux, ils secrètent une colonie calcaire. Pour se développer, il leur faut une eau chaude, une faible profondeur. Seule la partie supérieure est vivante, elle s’accroit constamment mais meurt à sa base. Ils forment peu à peu une roche compacte à la base des récifs de corail.

Inutile de dire qu’ils sont protégés et que dès notre arrivée, nous sommes sensibilisés à leur fragilité. Donc respect, d’autant plus qu’il vaut mieux être prudent, en entrant dans l’eau chaussés de préférence car très coupants. Imprudents s’abstenir.

Nous avons fait de nombreuses ballades à pied. C’est une ile très propre, entourée d’une épaisse végétation, avec des jardins bien entretenus, des maisons simples aux façades colorées. Avec toujours cette odeur de vanille et de tiaré qui vous accompagne partout.

On voit souvent des fruits étalés sur une table ( bananes, noix de coco, légumés variés) proposés sans chichi. Il faut souvent appeler « le vendeur » dans sa maison (à quelques mètres) pour acheter : visiblement il n’a pas peur qu’on les lui vole....

Tantôt, on aperçoit des plages au sable blanc, tantôt la mer ou le lagon et les monts environnants.

Nous avons aussi remarqué de simples églises, mais elles ont une réelle influence sur la vie quotidienne du pays. J’ai constaté que les gens, quelque soit leur religion , sont très tolérants entre eux.

Une des curiosités de l’ile, c’est qu’on ne trouve pas de poteaux électriques suite à l’opposition tenace de l’ancien maire qui a su résister à l’appel de la modernité jusqu’à ce qu’il réunisse assez d’argent pour enterrer les câbles et ainsi préserver le paysage.

D’ailleurs, c’est leur souci perpétuel : préserver l’environnement notamment ils sont très stricts sur tout ce qui concerne le traitement des eaux.

J’ai failli oublier de parler des sublimes couchers de soleil qui nous enchantait chaque soir, accompagnés par un ‘ti punch ce qui ne gâtait rien.

Inutile de vous le cacher, j’ai adoré MOOREA d’ailleurs beaucoup d’artistes, de peintres et d’écrivains ont choisi ce coin de paradis. Ce fût mon ile préférée.

La prochaine fois, nous emprunterons « la route des ananas »  et visiterons le domaine agricole d’Opunohu. En attendant, je vous souhaite  un très bon week –end.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dany 10/02/2010 19:38


Que de souvenirs me reviennent en mémoire... Moorea est si belle, si pure, si près du paradis!!!
J'aime lire tes récits sur ton voyage au bout du monde....
Je reviens demain
douce nuit
Dany 


emma53 26/01/2010 17:47


c'est un ravissement de se ballader dans ton blog surtout quand je vois le temps au dehors, j'arrive de promenade avec les chien, il fait -2 et cette sensation de froid est renforcé par le vent,
alors imagine quand je vois des plages et des cocotiers ....!, j'ai pris note des recettes, bien sympa..
pour répondre à ta question : on peut vivre avec une famille sur la péniche, le logement de mon fils fait environ 50m2et celui du capitaine et propriétaire , il fait 140 m2, il y a vraiment tout le
confort, après quand tu as des enfants qui vont à l'école je pense que ça devient plus compliqué quoique !!
en ce momen j'ai beaucoup de mal à aller sur mon blog, un blues passager probablement..mais bon comme on dir ça passera !!!
excellente soirée, bisous


le p'tit Prince 26/01/2010 10:53


HELLO ! ! !, nous n'avons pas eu la même chance que toi, en fait de températures agréables il a fait froid, pas de chauffage à l'hotel, impossible de se baigner, mer houleuse et froide, et pour
couronner le tout il a commencer à pleuvoir averse alors nous avons plié bagage et nous voilà de retour. On oublie tout, on remettra ça plus tard dans la saison. nous avons droit à une semaine
supplémentaire gratuite si nous revenons, pas mal, j'apprécie beaucoup, bonne journée, bisous


pourquoi-pas732 26/01/2010 08:49


Allez ! Un petit coucou matinal, pour bien commencer la journée ! Gilbert


day_lys 25/01/2010 22:25


bon ok toi tu parles de Mooréa et moi de Monaco ce n'est pas tout à fait pareil LOL,
J'ai adoré aussi cette ile, que de bons souvenirs. Merci ma belle. bonne soirée et gros bisous


Présentation

  • : Le blog d'anilou
  • Le blog d'anilou
  • : Tout et rien.La vie avec ses joies et ses peines, le respect de la nature et d'autrui les voyages aussi.
  • Contact

Profil

  • ANILOU
  • Têtue comme une alsacienne, j'aime la nature sous toutes ses formes et essaie de la respecter au maximum ainsi que les animaux,ma devise "la liberté de l'un s'arrête là où commence celle de l'autre" et je déteste l'hypocrisie
  • Têtue comme une alsacienne, j'aime la nature sous toutes ses formes et essaie de la respecter au maximum ainsi que les animaux,ma devise "la liberté de l'un s'arrête là où commence celle de l'autre" et je déteste l'hypocrisie

Recherche