Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 14:11

La-citee-des-oiseaux-018.JPG

 

En effet, c’est la huitième année, que nous avons l’occasion de découvrir plus de 2000 lieux à travers la France. Chez nous dans le centre, on pourra visiter le Parc floral de la Source ou le château de Chamerolles, ailleurs, à Paris, le parc tricentenaire de  l’hôtel de Matignon avec ses 348 arbres sur 2 hectares ou  plus modestement un jardin privé près de chez nous, proposé par les amoureux des fleurs. A nous, d’ouvrir les yeux et profiter de cette opportunité. D’autant plus, que seont aussi proposés des visites guidées, des ateliers conférences ou concerts, en tout cas un million et demi de visiteurs sont attendus au cours de ces trois journées. Certains sites ouvriront exceptionnellement ou  pour la première fois, pour honorer cette manifestation organisée par le ministre de la Culture . Bien sûr, quelques lieux seront payants mais la plupart des entrées seront gratuites. C’est aussi la fête de l’outil, pour ma part je n’en connais que deux que je maudis souvent mais ce sont les seuls pour l’instant qui m’aident à jardiner sans pesticides alors...... la binette et la serfouette!

éditorial du ministre de la Culture et de la Communication

En leur temps, les philosophes des Lumières ont œuvré à la diffusion des savoirs et des savoir-faire par les textes et les planches de l’Encyclopédie :  ils avaient acquis la certitude que la culture de l’esprit devait parfois germer de celle de la terre. Cette année, à l’occasion de la 8e édition des Rendez-vous aux jardins, «le jardinier et ses outils» reviennent au premier plan pour des rencontres disséminées dans l’ensemble de nos régions.
L’histoire de nos outils est intimement liée à celle de l’agriculture et des jardins. Déjà représentés sur les parois des grottes paléolithiques, ils n’ont eu de cesse d’évoluer, de se perfectionner au cours des siècles, jusqu’à devenir aujourd’hui légers, ergonomiques, motorisés voire informatisés. Mais les formes les plus traditionnelles demeurent également, parfois inchangées, comme un souvenir du passé qui s’invite dans le présent pour converser avec lui.
À l’instar du peintre qui n’abandonne jamais longtemps son chevalet et ses pinceaux, le jardinier doit une partie de son savoir-faire aux instruments qui l’accompagnent. Aussi seront-ils à l’honneur du 4 au 6 juin, au seuil de l’été : sur de nombreux sites seront présentées des collections spécialisées d’outils anciens, tandis que près de deux mille parcs et jardins seront ouverts à un large public. Ce sera parfois une occasion unique de pénétrer le mystère de ces lieux, qu’ils soient protégés au titre des monuments historiques, labellisés « Jardins remarquables », ou simplement conseillés pour leur charme et leur beauté. Les jardiniers auront à cœur de nous y accompagner et de nous faire découvrir ce patrimoine remarquable, à l’occasion de visites, de conférences, de lectures, d’animations et d’ateliers pédagogiques, qui s’adressent à chacun, et en particulier aux paysagistes en herbe !
Je remercie chaleureusement GDF SUEZ, Moët Hennessy et l'Union nationale des entrepreneurs du paysage, fidèles mécènes des Rendez-vous aux jardins, ainsi que l’ensemble des partenaires, médias, associations, collectivités territoriales et propriétaires publics et privés, sans lesquels cette manifestation ne pourrait avoir lieu. Et je vous donne « Rendez-vous » pour découvrir ces vivantes compositions de verdure et rencontrer peut-être, au détour d’un sentier, les peintres de nos paysages qui nous rappelleront, dans le sillage croisé de Le Nôtre et de Voltaire, qu’« il faut cultiver notre jardin ».
Frédéric Mitterrand.

Alors, à vos photos et vos témoignages, en attendant je vous souhaite un bon week-end ensoleillé.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

xtimerenoel.over-blog.com 07/06/2010 11:19



bonjour Anilou !


j'avais effectivement entendu parler de cette fête des jardins, mais un week end très chargé (et une semaine qui commence sur les chapeaux de roues) ne m'ont pas laissé le temps de l'apprécier !
pas eu le temps non plus de venir sur les blogs mais je vais essayer de me rattraper un peu. Pour le jardin je me sers comme toi de très peu d'outils mais pour arracher les mauvaises herbes, rien
de tel que la binette.


Bonne journée à toi, gros bisous.



Korielle 06/06/2010 11:43



Très belle photo ! je suis contre engrais chimiques et pesticides j'ai appris quelques trucs qui marchent bien comme planter des oeillets d'inde pour éloigner les pucerons par exemple, je
suis fière de mon jardin c'est du boulot mais on a rien sans mal...bon dimanche gros bisous



orpha08 06/06/2010 09:37



Bonjour Anilou, c'est la complainte de tous ceux qui ont un bout de terrain : la bataille contre les mauvaises herbes ... Je m'y suis collée 1/2 heure hier soir, quand le soleil était moins
chaud. On croit qu'il pleut beaucoup, mais avec toute la poussière que je soulevais en arrachant les herbes, je me rends compte que le sol est sec. C'est pareil chez toi ?


Mon ex avait une méthode radicale : désherbant dans le pulvérisateur au printemps et hop : toutes les bordures, contours de poteaux etc. Ah c'est certain il ne se battait pas avec les
mauvaises herbes pendant plusieurs mois, mais on avait de "jolies" taches jaunes par ci par là ... qui faisaient vraiment "taches" dans le vert de la pelouse !! Chacun son style et ses
convictions.


Je te souhaite un bon dimanche Anilou.



gegouska 06/06/2010 05:57



Bon week end gros bisous



soda81 05/06/2010 22:31



Merci pour tes visites régulièrement. Je reviens de façon très discrète, le bout du tunnel n'est pas loin... Je t'embrasse très fort.



Présentation

  • : Le blog d'anilou
  • Le blog d'anilou
  • : Tout et rien.La vie avec ses joies et ses peines, le respect de la nature et d'autrui les voyages aussi.
  • Contact

Profil

  • ANILOU
  • Têtue comme une alsacienne, j'aime la nature sous toutes ses formes et essaie de la respecter au maximum ainsi que les animaux,ma devise "la liberté de l'un s'arrête là où commence celle de l'autre" et je déteste l'hypocrisie
  • Têtue comme une alsacienne, j'aime la nature sous toutes ses formes et essaie de la respecter au maximum ainsi que les animaux,ma devise "la liberté de l'un s'arrête là où commence celle de l'autre" et je déteste l'hypocrisie

Recherche