Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 20:37

5084702510_da3095313f.jpg

 

Oui, je sais. Difficile, de trouver une image traitant de l'hemochromatose. J'ai cherché dans "infirmière", mais je ne pense pas qu'à cette époque on connaissait la maladie en question.

Cela fait un moment que je voulais venir vous parler d'elle, d'autant plus que c'était la semaine nationale de sensibilisation à son dépistage. 

Mais trop de choses à faire actuellement. Je vous en parle brièvement.(j'avais déjà fait un article à ce sujet). En fait de quoi s'agit-il ? D'une maladie génétique plus répandue qu'on ne le pense puisqu'elle touche 200 000 personnes en France.

Il s'agit d'une trop grande absorption de fer par l'intestin d'où une accumulation dans tout l'organisme.Résultat : de gros coups de fatigue,des grosses douleurs articulaires, des troubles digestifs.

Si on a la chance de se faire dépister jeune (entre 20 - 35 ans) elle se soigne facilement. Mais si elle est diagnostiquée après 50 ans, comme c'est le cas de ma moitié alors là attention les dégats.

Etant en activité et souvent en deplacement, une grosse fatigue persistante m'avait alertée. Pour faire 120 km sur autoroute, il s'arrêtait deux trois fois sur l'aire de repos. Et au hasard de mes lectures, j'ai vu que certains symptômes coincidaient bizarrement avec cette maladie, surtout les douleurs articulaires et problèmes digestifs. Enfin dépisté, il avait un taux énorme, et il n'y a qu'un remède efficace, des saignées régulières qui arrivent à réguler ce trop de fer. Sauf que, pas de chance, il fait depuis quelques temps des chutes de plaquettes alors plus de saignée mais alors le fer remonte....

C'est une maladie malgré tout préoccupante car sujette à complication : cirrhose du foie,diabète, insuffisance cardiaque.

Alors pensez y : une petite prise de sang pour vérifier c'est vite fait... Et ainsi, on évite de futurs problèmes.

Je vous souhaite un bon et long W.E. avec du beau temps. Comme j'ai du monde, je viendrai vous lire à partir de mardi seulement.

Repost 0
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 19:44

 

sorties-042.JPG
Pas beaucoup d'inspiration en ce moment. Beaucoup de bricolage, du jardinage aussi (mais que des fleurs) et une page de scrap de temps en temps seule, pour me détendre avec des photos par ci par là qui m'inspirent.
Et cet après-midi, justement en scrappant, j'ai repensé à notre petit séjour dans le sud en mars, histoire de se changer les idées car ici il faisait bien froid.
Et j'ai repensé à Sète que nous avons visité avec de vrais Sétois devenus amis car connus grâce à ce blog.....
Hormis d'avoir mangé dans un bon petit restau, nous sommes allés bien sûr sur les trâces de Brassens. Non, pas le grand espace fondé en 1991 qui lui est dédié et qui est un vrai musée, non pas non plus sa tombe que nous connaissons. Il ne repose  pas au cimetière marin mais à celui du Ramassis (cimetière des pauvres)
Nous avons préféré nous balader le long du port parmi l'enchevêtrement des filets de pêche et nos amis nous ont fait connaître, la Pointe Courte un quartier de marins, quartier de prédilection de Brassens.
Atmosphère particulière, avec des gens vrais, de belles rencontres, merci les amis, on n'a qu'une envie : d'y retourner.
Je ne sais pas si la vidéo vous restituera cette atmosphère mais j'avais envie de partager. Agnès Varda en avait fait un film en 1955.
Et je pense que dans un tel endroit Brassens a du pouvoir y puiser nombre de paroles pour écrire ses belles chansons.
Il me reste la semaine pour lire vos aventures, je pense que j'y arriverai. Je vous souhaite une excellente soirée.
sorties-048.JPG
sorties-052.JPG
sorties-058.JPG
sorties-060.JPG
sorties-063.JPG
sorties-064.JPG
sorties-065.JPG
sorties-067.JPG

 

Repost 0
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 18:09

 

Coucou. J'espère que vous avez passé une bonne journée. De recueillement pour certains, les anciens notamment qui n'ont pas oublié, de repos pour beaucoup mais pas tous car près de chez nous, par exemple pas mal d'enseignes étaient ouvertes.

Oui, sacré Coluche, je le regrette souvent. Combien de franches rigolades avont nous ratées suite à son départ.

Car les situations cocasses n'ont pas manqué, les croustillantes non plus et il se serait régalé.

J'espère vous lire demain et aussi avoir un temps moins pourri que celui d'aujourd'hui... En tout cas bonne soirée

Repost 0
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 17:46
J'espère que vous avez passé une bonne journée de recueillement pour certains les anciens notamment, de repos pour beaucoup malheureusement pas tous car chez nous pas mal d'enseignes étaient ouvertes.
Oui, sacré Coluche, il m'est souvent arrivé de le regretter. Que de franches rigolades avons nous manquées suite à son départ.  Les thèmes croustillants pour certains ne manquaient pas ces derniers temps et il se serait régalé.
J'espère vous lire dès demain et je vous souhaite une bonne soirée.
Repost 0
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 18:32
Après avoir nettoyé toute une pièce de tomettes et les avoir bien fait lustrer (cela ne se fait pas en une journée...) je pensais avoir mérité mon escapade du mercredi après-midi. Mon amie  m'attendait de pied ferme pour aller voir "Margin Call". J'étais moyennement emballée, j'aurais préféré "le prénom" mais il y aura d'autres occasions.
Il est question de la célèbre crise financière de 2008, mais cette fois on ne suit pas l'histoire des pauvres gens landa qui l'ont subie mais celle des traders, ceux qui sont face à leurs écrans dans leur sphère virtuelle et pourtant ils brassent des milliards.
On assiste aux premières loges à la dernière nuit avant le terrible crack financier.
Le réalisateur J.C. Chandor, dont c'est le premier film, nous fait plonger dans cet univers survolté et impitoyable de Wall Street, dont les profits sont disproportionnés, voire déments et surtout indécents.
On suit le travail déconnecté de la réalité, de ces traders qui face à leur ordinateur, donnent des ordres qui les dépassent à cette machine  qui les enrichit d'abord puis qui s'emballe pour les rattraper  et les ruiner eux et du coup leurs clients.
Ce sont des gens comme vous et moi et surtout pas des méchants mais ils sont anéantis par des situations qu'ils ont eux même provoqué en allant toujours plus loin toujours plus haut.
On ne s'ennuie pas une minute malgré que ce soit  sous-titré. C'est un vrai polar, car y est décrit un univers cruel,impitoyable, c'est la descente aux enfers qui entraine tous ces jongleurs de la finance, jeunes ou vieux mais ce sont avant des personnes avec leur histoire, leurs valeurs dont le destin va basculer.
Franchement, je n'ai pas regretté, mais je me suis sentie minuscule (pour une fois) face à ce roi ARGENT qui nous domine et dont nous dépendons tels des pantins, car je crois que la leçon n'a pas porté et les choses n'ont guère vraiment bougé.
Je vous souhaite un bon dimanche, et quoiqu'il arrive, allez voter .
Repost 0
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 09:53

 

 

      Que ces petits brins de muguet vous apportent le bonheur, tous ces petits bonheurs simples, le sourire d'un enfant, un beau récit, un bon film une belle musique, une gentille attention, un repas familial etc... Bref, la vie quoi.

Je remets mon article "MAMIE BIGOUDE". En effet j'avais complètement oublié la communauté "douce France" superbement bien gérée par Philae et cela aurait été dommage de ne pas faire connaitre ce restaurant.

 

 

 

      5674548533_c6fb7585f4.jpg

 

 Oui, enfin un petit entr'acte pour venir vous voir et vous lire (en fin d'après-midi). Semaine bien remplie, non par les travaux que nous avons stoppés ceci pour acceuillir notre miss tornade .

Entre maintes occupations nous sommes aussi allé voir Mamie Bigoude pour faire n'importe quoi. Chez elle, au moins on peut manger au lit ou sur la baignoire, ou près de la douche, les lustres sont des tuyaux de douche ou sont en pelote de laine. Les meubles sont peints en fushia ou jaune soleil, le vert anis métarmophose  les pendules et les coucous. Bref, une mamie comme ça vous voudriez tous en avoir une? Et bien malheureusement ce n'est pas la mienne non plus, c'est un restaurant crêperie situé dans le vieux Tours.

Je l'ai connu grâce à un article chez Monique (dans mes favs) et franchement c'était bon et très abordable.

Ambiance rétro, avec une déco kitch et des couleurs flashy pour les meubles. Environnement surprenant, décor souvent insolite, le service est sympa et convivial, les menus sont présentés sur de vieux PARIS MATCH. Bref, on se croirait dans les années 50.

      Alors on mange dans la chambre

chambre.jpg

 

ou sur la baignoire ?

 

sorties 082

ou un lavabo suffira ?

sorties 084

 

sorties 083

 

sorties 096

 

sorties-080.JPG

Il est quand même mieux comme ça non ?

sorties-098.JPG

 

Décor insolite

tsorties-090.JPG

 

ou plein de douceur ....

sorties-089.JPG

 

Les enfants n'étaient pas oubliés loin de là. Il y a un coin où ils peuvent dessiner ou jouer dans le pigeonnier, sous l'oeil attentif d'une animatrice. Le jour où nous y sommes allés, c'était le thème des pirates, avec une course au trésor. Univers coloré et magique pour les petits qui peuvent s'évader avant ou/et après s'être régalé.

sorties-077.JPG

 

sorties-078.JPG

 

sorties 075

 

sorties-110.JPG

 

sorties-101.JPG

 

Des photos il y en a plein encore mais à vous de découvrir cet univers particulier, si vous avez l'occasion de passer à Tours... D'ailleurs, j'ai eu du mal à les faire car il y avait veaucoup de monde et je n'avais pas toujours le recul nécessaire....

http://www.mamiebigoude.fr

Cela vaut le détour, la tornade est repartie enchantée.SORTIES-234.JPG

Je vous souhaite un bon dimanche et à bientôt.

Repost 0
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 15:42

 

 

Mais oui, pour me sortir de la peinture, un petit film avec les copines et c'est reparti pour un tour, surtout que nous l'avons clôturé par un délicieux café gourmand,preuve que le film ne nous a pas spécialement traumatisées.

Réalisé par Charlotte de Turckheim, qui semble bien maitriser son sujet en prônant les bienfaits d'une cure d'amaigrissement dans une station thermale, ici en l'occurence il s'agit de Brives les Bains.

Ce film enchaine des réparties bien drôles et souvent il utilise l'autodérision. Car quoi de meilleur pour le moral que de savoir prendre du recul pour  se moquer de soi même ?

Sujet toutefois pas si anodin que cela car il révèle le mal être des obèses qui prend souvent sa source dans l'enfance (les enfants sont cruels entre eux)  et quand on se remplit ce n'est pas par hasard non plus.

Mais avant tout, loin de se vouloir une analyse explicative, il se veut drôle. Et ma foi, c'est assez réussi. Entre les séances de gym d'un Pascal Légitimus dont l'objectif est "de redonner aux fesses un visage humain" et les situations incongrues telles celle de'Emilie faisant ventouse avec le syphon de la baignoire on rit certes mais sans malveillance aucune.

On y découvre entre autres, Lola Dewaere (la fille de Patrick D.) qui joue superbement bien d'autant plus que les kilos lui ont toujours posé problème depuis son enfance et Victoria Abril qui me fait plutôt l'effet d'une "intruse" parmi toutes ces formes généreuses. Tout cela reste plaisant et agréable d'autant plus que s'y raccroche une histoire ou des histoires qui tiennent  la route.

Un film qui certes ne me laissera pas un souvenir impérissable mais qui soulève un sujet grâve.  N'oublions pas, un adulte sur deux et un enfant sur cinq est en surpoids. Je ne parle pas des Etats-Unis mais de la France.

Cette fin de semaine est prévue pour venir enfin vous lire et prendre des nouvelles. En attendant, avec un peu d'avance, excellent week-end.

Repost 0
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 09:38

Agde15112010--24-.JPG

 

Je passe par là pour vous souhaiter un excellent W.E. Je sais, je suis très peu présente actuellement, mais j'ai de la peinture jusqu'au cou ou presque...Ceci depuis toute la semaine. Alors ce W.E. repos, en principe c'était le moment de vous rendre enfin visite pour parcourir vos petites anecdotes mais nous sommes invités en Sologne chez de bons vieux amis avec un autre couple et ça c'est super, pouvoir decrocher un peu même s'il ne fait pas beau ça fait du bien. Au plaisir de vous lire très bientôt et un petit passage de votre part me fera plaisir croyez moi...

Repost 0
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 11:39

 

Ca y est nous voici déjà au W.E. de Pâques que je vous souhaite joyeux et entouré si possible de ceux qui vous sont chers. Pour ma part, en ce qui concerne notre région, les oeufs seront à chercher plutôt dans la maison. Oh non, ils ne risquent pas de fondre mais il fait plutôt frisquet alors....

J'ai abandonné mes murs, il reste la moitié mais d'abord c'est au tour de ma moitié de bien le lisser avant de continuer à peindre. Donc pause....

Enfin,, j'ai l'occasion de vous parler  de ce film vu lors de notre escapade dans le sud."Cloclo" Le metteur en scène est Florent-Emilio Siri, l'acteur principal Jérémie Renier et le film dure 2h 28 mais je vous rassure, on est pris par l'histoire.

L'histoire d'abord. C'est en Egypte que tout commence et que tout finit. D'abord une enfance plutôt épanouie mais à l'ombre d'un père autoritaire qui a déjà décidé de son destin. Mais c'était sans compter avec les évènements, en effet le canal de Suez va être nationalisé et le père régisseur devra quitter le pays, c'est l'effondrement social, d'ailleurs il ne s'en remettra jamais.

Tout finit avec "Alexandrie Alexandra" qui paraitra le jour de l'enterrement de Cloclo et qu'on entend toujours encore.

Entre ces deux périodes, on voit un Cloclo qui essaie d'aider au mieux sa famille revenue en France, grâce à un petit job de percussionniste au casino de Monte-Carlo. Lieu maléfique, pour sa mère, qui deviendra petit à petit accro au jeu. Mais il pourra compter sur sa soeur toujours présente et qui devendra son assistante quand la roue voudra bien tourner du bon côté. Car Claude François ne s'aime pas mais il découvre et aime la musique américaine, la soul musique et ses rythmes. Et deuxième idée géniale pour apprivoiser cette eclatante revanche sociale : les Clodettes. Personne en France, n'y avait pensé avant lui.

Le film. Jérémie Renier lui ressemble à s'y méprendre dans ses différents costumes et son rythme endiablé. Le film a ceci de bien, c'est qu'il n'auréole pas l'artiste, au contraire il montre son coté obscur, éternel insatisfait et maniaque, qui fait fuir tour à tour toutes les femmes qu'il aime. Très exigeant avec lui même mais aussi avec les autres, impatient voire rigide, il pouvait piquer de grosses colères et ses collaborateurs n'avaient qu'à bien se tenir....

Film réaliste, d'ailleurs réalisé sous le contrôle des deux fils, Marco et Cloclo junior, c'est le récit d'une superbe revanche, car parti de rien, il est arrivé au sommet en vivant de sa passion avec un seul regret, que son père n'ait pas eu le temps de voir ce succès lui qui ne voulait pas d'un saltimbanque dans la famille.

Ce film bien sûr m'a plu,rappelant une époque sans portable ni face book , où on faisait du stop pour aller voir le concert sans crainte où en mobylette comme ma moitié en étant assuré de la retrouver au même endroit en sortant (sans cadenas...).

Bon OK, aujourd'hui il aurait 73 ans, fêterait ses 50 ans de succès, j'ai dû mal à me l'imaginer c'est pour cela aussi, que ceux qui meurent jeunes gardent une espèce d'auréole, il sont préservés des méfaits du temps.

En tout cas, pour ceux qui aiment ou ont apprécié les airs de Cloclo on passe un bon moment, en fait je ne  peux pas être objective sur ce coup, car cela me renvoie à ma jeunesse.....

Je vous souhaite une très joyeuse Pâques et au plaisir de vous lire...à bientôt

Repost 0
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 19:09

DSC06471

DSC06476

 

DSC06494

 

DSC06514.JPG

 

DSC06523.JPG

 

DSC06549.JPG

 

DSC06574.JPG

 

 

 

Oui, je sais ça fait un bail que je ne suis pas passée par là. C'est la faute à Pierrou. Comment ça vous ne connaissez pas le Pierrou? C'est tout simplement la tête de turc des Agathois. Je sais, le MRAP n'est pas loin.... Mais tout cela est bon enfant. Comme tous les ans, Pierrou se promène,  juché sur sa calèche et mène le défilé dans les ruelles du coeur de ville, suivant l'animal totem de la cité, en l'occurence un cheval marin. Autrefois, cela devait être une très belle animation car, il faut bien l'avouer, il y avait peu de monde pour suivre le pauvre Pierrou, qui une fois jugé était destiné à être brûlé. En effet c'est à cause de lui que l'on est en retard, c'est lui qui  empêche l'élève de faire ses devoirs, c'est à cause de lui que je ne suis pas venue ici un certain temps et c'est à cause de lui encore que nous avons connu deux jours de vent et un jour de pluie....C'est diure combien il est néfaste.

Depuis le retour il fait beau. Et j'en profite pour repeindre les murs de la lingerie et je n'en vois pas le bout. En même temps, on range on jette mais c'est dur de faire le vide.

La semainne prochaine, j'espère pouvoir vous lire enfin tous les jours, une petite heure je devrais y arriver. En attendant je vous souhaite un bon W.E. déjà bien entamé.

Au fait, je suis allée au ciné voir " The artist" Cloclo"  et "les adieux à la reine" je vous raconterai.


Repost 0

Présentation

  • : Le blog d'anilou
  • Le blog d'anilou
  • : Tout et rien.La vie avec ses joies et ses peines, le respect de la nature et d'autrui les voyages aussi.
  • Contact

Profil

  • ANILOU
  • Têtue comme une alsacienne, j'aime la nature sous toutes ses formes et essaie de la respecter au maximum ainsi que les animaux,ma devise "la liberté de l'un s'arrête là où commence celle de l'autre" et je déteste l'hypocrisie
  • Têtue comme une alsacienne, j'aime la nature sous toutes ses formes et essaie de la respecter au maximum ainsi que les animaux,ma devise "la liberté de l'un s'arrête là où commence celle de l'autre" et je déteste l'hypocrisie

Recherche