Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 17:43
Plus facile à dire qu'à faire... Et pourtant, surtout pas se plaindre, il y a beaucoup plus malheureux que nous. Les dégats matériels ne sont rien à côté du malheur de ces gens qui ont tout perdu et même des êtres chers, cela relativise tout. Du coup, mes démarches pour faire une declaration me semblent dérisoires, et pourtant elle n'est pas encore faite ni au téléphone ni sur place en raison du nombre de personnes....Patience, on a 5 jours.
Pour faire diversion, je partage avec vous quelques citations que ma belle-soeur m'a envoyée ce matin pour sourire malgré tout.

  RENCONTRES  
  - Astronaute recherche femme lunatique.
  - Artificier cherche femme canon.
  - Sourd rencontrerait sourde pour trouver terrain d'entente.
  - Jeune homme désintéressé épouserait jeune fille laide même fortunée.
  - Abeille épouserait frelon. Lune de miel assurée.
  
  EMPLOI  
  - Metteur en scène cherche nain pour rôle dans court métrage.
  - On recherche deux hommes de paille (1 grand, 1 petit) pour tirage au sort.
  - Cannibale mélomane cherche travail dans opéra-bouffe.
  - Offre bonne place de gardien de vaches. Paiement par traites.
  - Inventeur produit amaigrissant cherche grossiste.
  
  ACHAT - VENTE 
  - Cause fausse alerte, vends cercueil en ébène, jamais servi.
  - Chien à vendre : mange n'importe quoi. Adore les enfants.

  DIVERS
  - Homme sans histoires recherche éditeur pour devenir écrivain.
  - Souffrant d'insomnies, échangerais matelas de plumes contre sommeil de plomb
  - Échangerais voiture de sport endommagée contre chaise roulante en bon état.

 - Perdu partie haute d'un dentier. Merfi de le reftituer à fon propriétaire auffitôt que poffible.  

 Qui a bien pu écrire toutes ces citations. Si Pierre passe par là, il le reconnaitra sûrement. Je vous souhaite une agréable soirée et viendrai vous voir demain.

Repost 0
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 12:11


Mais oui, dimanche c'est la St Valentin, ce sont les restaurateurs et les fleuristes qui vont être contents.... N'empêche que cela n'empêche pas de faire un petit breack pour dire qu'on s'aime. Je sais, il y a le reste de l'année mais on court tellement....
Pour cette occasion, je veux partager un beau poème de Jacques Prévert qui me parle  toujours autant, dit par Arnaud Beunaiche, comédien de la Compagnie Emporte Voix. Je l'avais entendu une fois, récité par Jeanne Moreau : bouleversant, mais malheureusement, je ne l'ai jamais retrouvé. Si l'un d'entre vous est plus malin que moi je ne lui en voudrai pas, loin de là.
J'aurais bien voulu en composer un moi-même, mais je n'ai pas le talent de Korielle, alors je me contente de recopier celui qui parle toujours autant à mon coeur et je le partage avec vous.
En n'oubliant pas ceux qui sont seuls ce jour là, je pense aussi à eux...
Je vous souhaite d'ors et déjà un excellent W.E.

Cet amour

Si violent

Si fragile

Si tendre

Si désespéré

Cet amour

Beau comme le jour

Et mauvais comme le temps

Quand le temps est mauvais

Cet amour si vrai

Cet amour si beau

Si heureux

Si joyeux

Et si dérisoire

Tremblant de peur comme un enfant dans le noir

Et si sûr de lui

Comme un homme tranquille au milieu de la nuit

Cet amour qui faisait peur aux autres

Qui les faisait parler

Qui les faisait blêmir

Cet amour guetté

Parce que nous le guettions

Traqué blessé piétiné achevé nié oublié

Parce que nous l’avons traqué blessé piétiné achevé nié oublié

Cet amour tout entier

Si vivant encore

Et tout ensoleillé

C’est le tien

C’est le mien

Celui qui a été

Cette chose toujours nouvelle

Et qui n’a pas changé

Aussi vrai qu’une plante

Aussi tremblante qu’un oiseau

Aussi chaude aussi vivant que l’été

Nous pouvons tous les deux

Aller et revenir

Nous pouvons oublier

Et puis nous rendormir

Nous réveiller souffrir vieillir

Nous endormir encore

Rêver à la mort,

Nous éveiller sourire et rire

Et rajeunir

Notre amour reste là

Têtu comme une bourrique

Vivant comme le désir

Cruel comme la mémoire

Bête comme les regrets

Tendre comme le souvenir

Froid comme le marbre

Beau comme le jour

Fragile comme un enfant

Il nous regarde en souriant

Et il nous parle sans rien dire

Et moi je l’écoute en tremblant

Et je crie

Je crie pour toi

Je crie pour moi

Je te supplie

Pour toi pour moi et pour tous ceux qui s’aiment

Et qui se sont aimés

Oui je lui crie

Pour toi pour moi et pour tous les autres

Que je ne connais pas

Reste là

Lá où tu es

Lá où tu étais autrefois

Reste là

Ne bouge pas

Ne t’en va pas

Nous qui sommes aimés

Nous t’avons oublié

Toi ne nous oublie pas

Nous n’avions que toi sur la terre

Ne nous laisse pas devenir froids

Beaucoup plus loin toujours

Et n’importe où

Donne-nous signe de vie

Beaucoup plus tard au coin d’un bois

Dans la forêt de la mémoire

Surgis soudain

Tends-nous la main

Et sauve-nous.

J. Prévert.

 

Repost 0
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 10:14

Qu'en pensez-vous ?

N'ayant pas beaucoup de temps pour faire un article because ménage à fond car nous repartons un petit mois dans le  Sud rejoindre de la famille puis des amis à Marseille et naviguer un peu si la santé de monsieur le permet (car avoir trop de fer dans le sang fatigue énormément.) mais ne vendons pas la peau de l'ours.....je reste prudente. Sur ces bonnes paroles, je vous souhaite une excellente journée.
Repost 0
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 19:54


j'aime bien leur façon de penser et c'est souvent plein de sagesse. Je vous souhaite une très bonne soirée.















Repost 0

Présentation

  • : Le blog d'anilou
  • Le blog d'anilou
  • : Tout et rien.La vie avec ses joies et ses peines, le respect de la nature et d'autrui les voyages aussi.
  • Contact

Profil

  • ANILOU
  • Têtue comme une alsacienne, j'aime la nature sous toutes ses formes et essaie de la respecter au maximum ainsi que les animaux,ma devise "la liberté de l'un s'arrête là où commence celle de l'autre" et je déteste l'hypocrisie
  • Têtue comme une alsacienne, j'aime la nature sous toutes ses formes et essaie de la respecter au maximum ainsi que les animaux,ma devise "la liberté de l'un s'arrête là où commence celle de l'autre" et je déteste l'hypocrisie

Recherche