Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 09:57

kkkkk-067.JPG

Je l'ai enfin revue dimanche. Que du bonheur..Si elle a la tête baissée, c'est volontairement, car j'avoue que je suis très prudente sur internet,

Aujourd'hui pause, je vais manger chez ma fille puis petit shopping de rentrée. C'est rare et c'est d'autant plus agréable.

Je viendrai vous rendre une petite visite dès que je le pourrai. Je ne sais pas chez vous, mais ici," il pleut comme vache qui pisse".....Bonne journée quand même. 

 

Repost 0
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 20:51

12072010-041.JPG

 

Un intrus, car il s'agissait d'une brocante. Et entre les vieux fers à repasser, les objets anciens et hétéroclites, j'ai trouvé ces chapeaux marrants insolites et comparables à un tableau venu s'échouer là... par hasard. En tout cas j'ai aimé;

Voilà, je reviens doucement.... Entre 350 mails, le courrier les chèques à honorer, bref le train train ordinaire, je ne suis pas encore efficace. D'autant plus que je reviens de Paris, j'y ai passé une semaine à garder les petites filles qui rentrent en 3e, en fait elles sont autonomes mais leur mère partant tôt , la rentrée c'est quand même plus sympa avec une grand-mère qui aide à la nouvelle déco de la chambre. Bref, je me suis bien eclatée. Et jusqu'à mercredi, c'est encore et surtout famille, car j'aime bien retrouver mes enfants tour à tour. Demain, en tout cas, je revois ma tornade

j'ai hâte mais j'ai tout bien rangé....

Et la semaine prochaine, j'irai vous voir tranquillement car je ne vous oublie pas. En attendant, je vous souhaite un très bon dimanche.

Repost 0
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 09:04

Douloureuse pour certains (de par son absence ou sa carence), merveilleuse pour d'autres (bons souvenirs, retrouvailles) elle ne laisse pas insensible.

Il y a quelque mois, j'étais tombée sur un article qui relatait les témoignages d'écrivains connus. C'est le bon moment pour le partager avec vous.

 

Certaines mères revivent à travers les écrits de leurs enfants, devenus écrivains ou artistes à succès. Parfois les textes dénoncent l’horreur d’une enfance malheureuse (qu’on pense à la Folcoche de Vipère au poing, d’Hervé bazin). Plus souvent ils évoquent une affection infinie, une promesse d’amour absolu faite à l’enfant dès l’aube de sa vie.
Voici quelques souvenirs de ces enfants devenus célèbres…

    La mère de Romain Gary

La promesse d’amour donnée au premier jour de l’enfant, la mère de Romain Gary va la tenir au-delà de sa propre mort : “ Au cours des derniers jours qui avaient précédé sa mort, elle avait écrit près de 250 lettres, qu’elle avait fait parvenir à son amie en Suisse. Je ne devais pas savoir – les lettres devaient m’être expédiées régulièrement – c’était cela sans doute, qu’elle combinait avec amour, lorsque j’avais saisi cette expression de ruse dans son regard, à la clinique Saint-Antoine, où j’étais venu la voir pour la dernière fois. Je continuai donc à recevoir de ma mère la force et le courage qu’il me fallait pour persévérer, alors qu’elle était morte depuis plus de trois ans. ” (La promesse de l’aube, Romain Gary, Gallimard)

    La mère de Régine Pernoud

L’historienne Régine Pernoud raconte comment sa mère, toujours vive et gaie, savait transmettre à ses enfants son amour des récits d’autrefois. “ Ma mère ne pouvait qu’être heureuse de mon goût pour les livres, que j’avais hérité d’elle. Si elle n’avait guère le temps de s’asseoir pour en lire un avec moi, elle nous a raconté en revanche pendant des années, tout en vaquant à ses occupations, en repassant, en préparant le repas, en nous faisant notre toilette, les romans qu’elle aimait et qu’elle connaissait par cœur. Ces longues heures pendant lesquelles elle nous racontait David Copperfield, Oliver Twist ou Mr. Pickwick m’ont marquée pour la vie. Elle le faisait avec simplicité et naturel, sur le ton de la conversation, comme s’il s’était agi de personnes réelles de notre entourage.  ” (Régine Pernoud, Villa Paradis, Stock).

    La mère de Jules Renard

L’enfance de Jules Renard, qu’il a transposée dans Poil de carotte, n’est guère heureuse, auprès d’une mère qui n’aime que les deux aînés et lui fait subir maintes brimades. “ Mon papa, ose-t-il dire un jour, tes soucis t’absorbent, tandis que maman, c’est le cas de le dire n’a pas d’autre chien à fouetter que moi. […] Je voudrais me séparer de ma mère. ” (Jules Renard, Poil de carotte, Gallimard).

    La mère de Jules Vallès

Jules Vallès n’est guère mieux servi. “ Ai-je été nourri par ma mère ? Est-ce une paysanne qui m’a donné son lait ? Je n’en sais rien. Quel que soit le sein que j’ai mordu, je ne me rappelle pas une caresse du temps où j’étais tout petit ; je n’ai pas été dorloté, tapoté, baisoté ; j’ai été beaucoup fouetté. Ma mère dit qu’il ne faut pas gâter les enfants, elle me fouette tous les matins ; quand elle n’a pas le temps le matin, c’est pour midi, rarement plus tard que quatre heures. ” (Jules Vallès, L’Enfant)

    La mère de Marcel Pagnol

Pour Marcel Pagnol, la mère très aimée est davantage une camarade de jeu qu’une adulte autoritaire. Peut-être même un autre soi-même : “ L’âge de mon père, c’était vingt-cinq ans de plus que moi, et ça n’a jamais changé. L’âge de ma mère, c’était le mien, parce que ma mère, c’était moi, et je pensais, dans mon enfance, que nous étions nés le même jour. ” (Marcel Pagnol, La Gloire de mon père, Éditions de Fallois)

    La mère de Marcel Proust

Jeanne Proust est une mère aimante, peut-être même trop. “ Pour elle, j’avais toujours quatre ans ”, écrit le romancier. À vingt ans, lorsqu’il arrive au service militaire, elle lui écrit aussitôt : “ Achète, je te prie, dix cahiers de grand papier à lettres quadrillé [soit 60 feuilles doubles], deux paquets d’enveloppes blanches s’y adaptant exactement, et tu réserveras spécialement pour m’écrire à moi ces soixante lettres. Cela me sera agréable. ” Mais cet amour est partagé. Lorsqu’elle meurt, Marcel Proust écrit : “ Ma vie a désormais perdu son seul but, sa seule douceur, son seul amour, sa seule consolation. J’ai perdu celle dont la vigilance incessante m’apportait en paix, en tendresse, le seul miel de ma vie. ” (Marcel Proust, Correspondance avec sa mère, Plon 1992).

4612631122_cce59ae499.jpg

 

 

BONNE FETE  A  TOUTES LES MAMANS .

Repost 0
17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 09:17

DSC01403.JPG

 

 

Oui, je sais, et alors ?  le repassage n'est toujours pas fait. Et ce n'est pas vous qui allez me le faire, vous vous ne pensez qu'à manger et dormir. Je parle à mes chats bien sûr, qu'alliez vous penser ?

Et ce n'est pas la semaine prochaine, que j'aurai plus de temps. Mais enfin j'ai passé une semaine super avec ma petite fille de 16 ans, faite de grandes questions et  de fou-rires, et bien ne vous fiez pas aux apparences, les ados sont encore romantiques, timides réservées voire pudiques malgré des extérieurs affranchis. et demain, les jumelles de 14 ans arrivent. Je crois que je vais carrément faire une pause d'une semaine pour les articles, ce qui me permettra d'aller au moins vous lire et vous ecrire.

Petite anecdote marrante. Mercredi dernier, j'avais enmenné ma petite fille 3 ans et demi au théâtre voir "Mêmepaspeur" une belle histoire autour du thème des disparus et des gens aussi qui vivent dehors. Elle n'a pas tout compris bien sûr mais on a pu en parler après. Mais ce n'est pas cela que je voulais vous raconter.

Depuis peu, (en fait depuis les articles sur le film de "la rafle") j'ai une nouvelle copinaute . Plein de points communs, normal on faisait le même métier....Dans mes favs, elle est sous "monique" et son site est intéressant car eclectique et les amoureuses de dessin ou de broderie y trouveront leur plaisir aussi.

Et bien, figurez vous que nous étions installées dans ce théâtre dans la même rangée ma petite fille était installée près de son mari. Et c'est en lisant son article qui parlait de la pièce que nous avons réalisé cela. C'est quand même bête de s'être loupées ainsi. Mais ce n'est que partie remise... car j'ai vu qu'elle se deplace pas mal.

Sinon, j'ai vu "la rafle" avec la grande cette fois, poignant malgré quelques inexactitudes. En tout cas elle m'a dit qu' elle a mieux compris toute cette horreur que les cours n'arrivent pas à exprimer.

Voilà, je vous souhaite un excellent week-end, il parait qu'il va même faire beau....

Repost 0
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 11:07
Image and video hosting by TinyPic
Quand on a enfin compris cela parait si simple. (J e parle de l'image ) Merci Gilbert. Et de savoir contourner leur nouvelle difficulté (à Over) me comble de joie. Donc W.E. plus que chargé, en course préparatifs et mes petites parisiennes arrivent. A l'heure actuelle, leur mère ne sait pas encore si elle prendra la route en voiture ou les envoie en train because chez nous toujours beaucoup de neige. On verra ça à midi. En attendant, je vous souhaite un excellent W.E.
Repost 0
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 09:16
img507

Très rapidement, un petit coucou à tout le monde.Hier, j'étais peu disponible, non pas que je digérais le repas du dimanche, quoique.... Non, lundi matin, nous avons eu le privilège d'accompagner notre petite fille à un spectacle musical  "Pierre et le loup".Il était moins une, que la petite section ne puisse y aller faute d'accompagnateurs. En effet, beaucoup de parents travaillent, (heureusement) d'autres ne peuvent pas ayant de plus petits à la maison, restent les grands-parents. Moi, ça me rapellait de bons souvenirs comptage, recomptage, en rang par deux, bonnet  dans poche etc etc J'ai noté que les plus petits de 3 ans étaient finalement les plus sages ceux qui écoutaient le plus attentivement la musique. Pour achever cette belle matinée nous l'avons emmené manger un petit morceau dans un Campanile. Première réaction, mais ce n'est pas un mac do? Pas grâve, il y a des frites ouf.... Bref une petite pause de tendresse comme on en voudrait plus souvent, car plein de petites choses se disent à ces moments là.
Cette photo non retouchée est pour vous faire un petit clin d'oeil car il fait très froid ce matin. Elle est aussi pour Lavandine qui se demandait comment rendaient les vieux négatifs en passant par le scanner acheté depuis peu.
Ca donne ça. C'est une photo prise, je l'avoue, je ne sais plus où en tout cas on remontait d'Espagne fissa en voilier car on reprenait le boulot deux jours après. On était champion pour cela, d'attendre toujours le dernier moment Donc, ce négatif date de vingt ans. Il n'y a aucune retouche. On peut règler la luminosité, les défauts en  même temps, mais nous on les fait en automatique pour l'instant (car c'est long si tu en as beaucoup) mais tu  peux retoucher celles qui ne te plaisent pas après..
Bon aujourd'hui, tâches très épanouissantes que ces dames et certains messieurs connaissent, ménage courses mais pas repassage car nous sommes en E.J.P.  QU'EST CE QUE SAIT ?
Normalement, je termine la déco dans les chambres, et surtout  j'assure les derniers cadeaux car j 'ai horreur de la foule. Une très bonne journée à vous.
Repost 0
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 10:51


Commençons par une petite note d'humour avant de parler de choses sérieuses, c'est tellement important la destinée d'un enfant, car elle engage tout son avenir.
Petit rappel : le 20 Novembre1989, les Nations Unies adoptaient une convention des droits de l'enfant, ceci pour protéger les plus petits de toute forme d'avilissement et d'exploitation. Où en sommes nous 20 ans plus tard ?
Et bien commençons par un grand coup de gueule, en effet alors que nous fêtons le 20e anniversaire de la Convention internationale des droits de l'enfant, le gouvernement a l'intention tout simplement de supprimer le poste  indépendant de défenseur des enfants, et de le remplacer par un défenseur des droits, aux fonctions beaucoup plus larges
.
Diluer le droit spécifique de l'enfant dans le droit général, c'est trahir la notion même de l'enfance. Pourtant c'est à quoi nous assistons depuis 2002.La justice des mineurs se calque sur celle des adultes, en ignorant la spécificité de l'enfant : un être en devenir qu'il faut diriger et non un adulte en miniature qu'il faut punir.Le poste de défenseur a été créé en 2000 et depuis,  est intervenu en faveur de plus de vingt mille enfants dont les droits étaient bafoués.Poste tenu par une femme, Mme Versini, et qui a appris que son poste risquait d'être englobé dans la grande institution du défenseur des droits. Au momen  même où elle prenait la présidence d'ENOC (réseau européen des défenseurs des enfants)
Au moment même, où le comité de suivi de la Convention internationale des droits de l'enfant a demandé à la France  de soutenir les missions de la défenseure des enfants et lui a donné, dans ce but, des moyens financiers et humains supplémentaires????? Est ce que c'est parce qu'il s'agit d'une autorité administrative indépendante ? Est ce parce qu'elle y met tout son coeur et le fait bien ?
Une pétition contre sa suppression se trouve sur internet :  pour ceux à qui ça parle....www.defenseurdesenfants.fr
Je sais qu'il y a de nombreuses célébrations  dès aujourd'hui, notamment dans les établissements scolaires.
Chez nous à Orléans, il y a une soirée organisée par Amnesty international et la Ligue des droits de l'homme. Il y aura des débats, des contes des chants et de plus c'est gratuit.
Il y a aussi un programme spécial droits de l'enfant sur ARTE; A partir du 21 novembre jusqu'à fin décembre du lundi au vendredi à 19 h 25 la chaîne diffusera une collection de 80 courts-métrages signés Gilles Porte. On y voit plus de 600 enfants à travers le monde qui se dessinent au travers d'une vitre on le verra aussi sur Gulli et TV5Monde. Et demain, de 15 h 55 à 19 h 45 ARTE Reportage établira un bilan des droits de l'enfant à travers des interviews et des reportages en Afghanistan, au Mali au Guatemala sans oublier les malheureux enfants soldats.
Sur ce je vais vâquer à mes obligations car il y en a un qui a faim, non pas les chats ni le chien mais ma moitié. Comme il a beaucoup bricolé ce matin (une porte pliante qui refuse de bien se loger car rien n'est droit dans les vieilles maisons...) il est disons de mauvaise humeur et IL A FAIM !
Je vous quitte donc à regret et vous souhaite une bonne journée
Repost 0
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 18:56
Mais non, il ne faut pas être triste. C'est la rentrée, certes, avec son cortège d'obligations, de contraintes d'horaires mais il faut aussi penser à ceux qui n'ont pas eu la chance de partir. Quoique si on dispose d'un bout de terrain et d'une petite maison cela est déjà moins préoccupant à mon avis...
Nous sommes rentrés vendredi, il faisait déjà 28° à 11 H du matin,sommes arrivés dans le Centre à 18 H il faisait 18°.... Mais depuis il fait beau nous pouvons nous activer sur le terrain et le linge sèche vite Super! Samedi bien sûr, on a assuré  le ravitaillement dans le supermarché évidemment ce n'est pas le meilleur jour... en général j'évite.
Et dimanche, ma foi, on s'est retrouvé en famille et la petite nous a raconté du bout de ses 3 ans sa première rentrée. Plus de totosse, le doudou dans le panier en rentrant on est grande à présent et ma foi elle était enchantée.
L'après-midi, nous avons profité du grand vide-grenier organisé dans notre village, à part le papé qui gardait la petite durant sa sieste, tu parles il s'est endormi avant elle et on n'était pas trop rassurés...Qui gardait qui ?
Les enfants ont retrouvé des potes, moi toutes les voisines et connaissances, cela se passait plutôt en palabres qu'en achats quoique je suis revenue avec deux beaux "Betschdorf" ce sont des poteries alsaciennes  à 3 E. j'étais heureuse, pourtant j'avais décidé de ne rien ramener mais vraiment ça valait le coup.
Septembre, c'est mois de la rentrée, c'est aussi le mois des bonnes résolutions tout comme le 1er janvier d'ailleurs...
Pour ma part, j'ai décidé de perdre 10 Kgs, mais si il est grand temps, je me suis senti bien poussive quand j'ai dû monter les marches de la basilique de notre Dame de la Garde à Marseille , refaire du sport ,du yoga aussi, prendre des cours d'informatique (photos) continuer à changer le décor de la maison et embellir le jardin de plantes sans soucis...Rendez-vous dans ... allez  dans quatre mois. Et vous, la rentrée est-elle un prétexte pour avoir de bonnes résolutions ? Et les tenez vous en général ?
je vous souhaite une très bonne soirée.
Repost 0
4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 20:01




Ca y est tout le monde est reparti, les jumelles, leur mère qui les a cherché, sa soeur qui est venu faire un coucou, le tonton qui a voulu embrasser les nièces etc A présent la maison me semble bien vide et moi aussi...Demain, je vais commencer par ranger le terrain, car aimant le théâtre, elles ont fait  bon nombre de scenettes avec moult accessoires bizarres que je retrouve dans les buissons mais rassurez vous loin du nid de guèpes qui pour l'instant coule des jours heureux (les derniers ?) car les pompiers ne se deplacent plus... J'ai déjà décollé toutes les étiquettes sur les oreilles de la chienne (une caniche) qui les suit partout style "aller chez le médecin" R.V. chez le coiffeur etc... D'ailleurs celle la aussi il faut qu'on la remette dans le droit chemin car après le départ des filles, elle n'obéit plus, mendie quand on est à table ( maisoui,, il y a des petits morceaux qui tombent bizarrement  durant le repas ...)alors il faut la comprendre, mais ça ne dure pas longtemps  le temps qu'on se mette à les regretter et attendre la Toussaint. En attendant, je vais me coucher, il y a "les experts" si le sommeil ne me rattape pas avant et je vous souhaite une très bonne soirée.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog d'anilou
  • Le blog d'anilou
  • : Tout et rien.La vie avec ses joies et ses peines, le respect de la nature et d'autrui les voyages aussi.
  • Contact

Profil

  • ANILOU
  • Têtue comme une alsacienne, j'aime la nature sous toutes ses formes et essaie de la respecter au maximum ainsi que les animaux,ma devise "la liberté de l'un s'arrête là où commence celle de l'autre" et je déteste l'hypocrisie
  • Têtue comme une alsacienne, j'aime la nature sous toutes ses formes et essaie de la respecter au maximum ainsi que les animaux,ma devise "la liberté de l'un s'arrête là où commence celle de l'autre" et je déteste l'hypocrisie

Recherche